Scènes de médecine chez Molière : fortune et modèles européens

Ce colloque-festival fera dialoguer des spécialistes de Molière et plus généralement du théâtre français, des spécialistes des théâtres italien, espagnol et anglais de la première modernité et des spécialistes d’histoire de la médecine, autour des questions suivantes : quelle est la spécificité des scènes de médecine et des comédies médicales de Molière ? Dans quelle tradition européenne s’inscrivent-elles ? Dans quelle mesure ces scènes de médecine sont-elles une représentation des débats médicaux contemporains et ont-elles quelque chose à nous dire de la médecine du temps ? Que deviennent ces scènes de médecine dans les adaptations européennes du théâtre moliéresque ?

  • Du au

  • 00:00 - 00:00

  • Colloque international

Programmé en ouverture du Printemps des comédiens, ce colloque-festival se propose d’étudier les scènes de médecine qui émaillent le théâtre de Molière, les modèles dont elles se sont nourries, notamment en Italie et en Espagne, et leur fortune sur les scènes européennes, en particulier britanniques, durant le second XVIIe siècle et au XVIIIe siècle. Entre le début des années 1660 et l’année 1673, Molière a composé quatre comédies (Le Médecin volant, L’Amour médecin, Le Médecin malgré lui et Le Malade imaginaire) dans lesquelles la médecine constitue un motif structurant, fournissant personnel et actions dramatiques ainsi que scènes topiques. À ces quatre « comédies médicales » s’ajoutent deux autres pièces qui comportent une séquence médicale d’amplitude variée, Le Festin de Pierre (connue plus tard sous le titre de Dom Juan) et Monsieur de Pourceaugnac.

Comédies-ballets ou pièces exclusivement parlées, en un ou trois actes, ces pièces constituent un ensemble, voire un cycle parfaitement reconnaissable et doté d’une cohérence et d’une unité remarquables, qui tiennent à des raisons tant thématiques que dramatiques. Elles mettent en débat les conceptions contemporaines en matière de médecine et proposent aux spectateurs des schémas comiques, des types de scènes et de personnages qui proviennent des dramaturgies espagnole et italienne et dont les adaptateurs et imitateurs de Molière, en France, en Angleterre et dans l’Europe entière, s’inspireront ou s’émanciperont.